Dialogues avec l’Ange

Dialogues avec l’Ange

Chaque Dialogue fait jaillir en nous une source pure, où  les anges viennent se maquiller dans une flaque d’eau pigmentée. Enseignement universel ouvrant les portes du “possible” aux êtres sensibles et pluriels que nous sommes.

“Écoutez!
Je vous enseigne sur la cause de toutes les maladies.
Vous n’existez pas pour vous-même.
Vous recevez largement votre nourriture quotidienne.
Mais vous ne la recevez pas gratuitement.
Elle se transforme en vous en une force merveilleuse.
Cependant, malheur à vous si vous la gardez pour vous-même!
Fais attention, mon serviteur!
Si tu t’enfonces, ce n’est pas la nourriture qui pèse trop, mais la force que tu donnes, qui est trop peu.
Tu la retiens.
RETENIR LA FORCE, C’EST LA CAUSE DE TOUTES LES MALADIES.”

[108]

“Que feriez-vous dans le Monde Nouveau pour le Monde Nouveau?
Sachez à quoi vous êtes destinés.
RECONNAÎTRE VOTRE TÂCHE, C’EST VOIR APPARAÎTRE DANS SA PURETÉ VOTRE INDIVIDUALITÉ.
Alors vous saurez à quoi vous êtes destinés.
C’est la seule méthode.”

[215]

“TU ACCUEILLES EN TOI LE MAL ET TU LE TRANSFORMES EN BIEN.
CAR LE MAL N’EXISTE PAS, MAIS SEULEMENT LA FORCE NON TRANSFORMÉE.”

[175]

“LES SENTIMENTS, LE VOULOIR, LE DÉSIR SONT TEMPORELS.
LORSQU’ILS CESSENT, LÀ EST LE BUT DE TON CHEMIN.”

[63]

“TOUT A SON SOMMET ET LE SOMMET EST TA PLACE.”

[237]

“LE SOURIRE EST LA PRIÈRE DE CHAQUE PETITE CELLULE.”

[213]

“CHAQUE ACTE VRAI SE BÂTIT D’AMOUR.”

[55]

“…chacune de vos pensées, chacun de vos gestes se répand et est agissant dans l’Univers.”

[208]

“La plénitude n’est pas dans le « beaucoup », mais l’intense,
et c’est l’éternel mesure.”

[226]

“LA CRÉATION NE PEUT ÊTRE QU’UN JEU OÙ L’ON S’OUBLIE.”

[158]

“Le vouloir est un mur et non une marche.”

[30]

“Savez-vous ce qu’est le beau?
L’ACTE DU BON SERVITEUR, CE QUI EST PLUS QUE LE NÉCESSAIRE.
Le corps se meut – c’est nécessaire.
La danse est le plus,
et si elle est vraiment danse – c’est le beau.
La voix est nécessaire. Le chant est le plus.
Il est nécessaire de représenter en image,
mais ce qui vient en plus, c’est le beau.
LE MONDE NOUVEAU NE PEUT ÊTRE BÂTI QUE DE BEAUTÉ.”

[138]

“Ce qui est pour la plante croissance
est pour l’animal mouvement
et pour l’homme : « DONNER ».
Donner n’est pas fruit, mais croissance.
Préparation.
Si vous ne donnez pas constamment, vous dépérissez.
Le fruit est le Monde Nouveau.
Pour chaque plante, la croissance est différente.”

[189]

“Ce qui est sève pour la plante, est joie de vivre pour l’homme.
Sans joie de vivre – sècheresse.
Soyez toujours pleins de joie de vivre!
Cela dépend vraiment de vous.
La sève vient d’en bas, la joie de vivre aussi.
Cela, c’est votre affaire.
Décision…
Ce que vous décidez – en vérité – cela sera.”

[201]

“Bâtissez en vous la joie rayonnante afin de pouvoir aider!”

[205]

“IL N’Y A PAS DE FOI SANS ACTE.
IL N’Y A PAS D’ACTE SANS FOI.”

[179]

“C’EST TOUJOURS LE PREMIER SENTIMENT QUI EST JUSTE.
Le second est déjà réflexion.”

[203]

“SI TU PRÊTES L’OREILLE – MÊME LES PIERRES PARLERONT.”

[194]

“LA LUMIÈRE NE NAÎT PAS DES TÉNÈBRES,
MAIS LES TÉNÈBRES MEURENT DE LA LUMIÈRE.”

[210]

“NAISSANCE ET MORT SONT COUPLE, ET NON VIE ET MORT.
Ici l’âme se trompe – lorsqu’elle a peur – car la Vie vit éternellement”

[254]

“Ne cherche pas à savoir! Sers!
Alors tu vas connaître et non pas savoir.”

[176]

“Le petit germe ne soupçonne pas ce qu’il deviendra en grandissant.
Pourtant il se gonfle, il se tend, il s’efforce vers la lumière.
Ce qu’il deviendra en réalité dépend de l’intensité de son effort.
Fais bien attention!
TOUT DÉPEND DE L’INTENSITÉ DE L’EFFORT.
(…) L’accomplissement de la tâche est accroissement de toi-même.
En t’élevant, tu peux donner davantage.
Plus la tâche est grande, plus elle nous fait croître.
(…) Fixe le but de ton aide plus haut, toujours plus haut, au-dessus de tes sentiments!
Des forces insoupçonnées sont encore prisonnières en toi, car tu ne leur ouvres pas la porte.”

[223 – 224]

“LA PAIX, C’EST LA NOUVELLE VIBRATION.
Elle ne ressemble à rien d’ancien.”

[169]

“SEULE LA JOIE EST SÛRE.”

“LA JOIE EST LE SIGNE”

“LA JOIE EST L’AIR DU MONDE NOUVEAU”

[169]

“- Du coeur à la bouche, il n’y a qu’une main.
Fais ce chemin!”

[34]

“Que feriez-vous dans le Monde Nouveau pour le Monde Nouveau?
Sachez à quoi vous êtes destinés.
RECONNAÎTRE VOTRE TÂCHE, C’EST VOIR APPARAÎTRE DANS SA PURETÉ VOTRE INDIVIDUALITÉ.
Alors vous saurez à quoi vous êtes destinés.
C’est la seule méthode.”

[215]

Les peintures présentées sont inspirées du livre « Dialogues avec l’ange » dont Gitta Mallasz est le scribe.
Ces « Dialogues » ont été recueillis il y a 75 ans, par quatre amis hongrois en quête du sens de la Vie.
Ce recueil traverse le temps pour nous aider à transcender nos souffrances, nos difficultés et faire face à la complexité du monde aujourd’hui.
Ce n’est pas une religion, ni une philosophie, mais un enseignement universel traduit en vingt et une langues à travers le monde.
J’œuvre avec les « Dialogues » depuis 17 ans. C’est le pilier de mon travail tant dans ma recherche artistique que pour mon évolution intérieure.

GALERIE >>> Fresques sur papier